Main basse sur Tisséo




Monsieur Cohen, vous faites fausse route !

Les services de Presse du président du Grand Toulouse ont fait hier soir une stupéfiante annonce : la démission de 8 des 10 représentants de la Communauté urbaine au SMTC et la candidature de Pierre Cohen à la présidence de Tisséo. Cette annonce ne plaide pas en faveur d’un partenariat durable et soucieux du développement d’une politique de transports en commun de qualité pour notre agglomération.

Pierre Cohen aurait-il des problèmes de mémoire … ?

Face à cette rupture injustifiable de l'accord politique passé pour une liste commune dès le 1er tour lors des municipales de 2008, les Verts Toulouse ne peuvent que condamner vivement l'action autoritaire de Pierre Cohen, maire de Toulouse, et réaffirmer leur soutien total au président de Tisséo, Stéphane Coppey.Pierre Cohen vient de décider, seul et sans consultation du bureau fédéral du parti socialiste, de rompre un accord politique passé avec les Verts lors des élections de 2008. Or, et ne pouvons que le lui rappeler aujourd’hui, il ne serait certainement pas le maire de Toulouse ni le président de la CUGT sans cet accord politique que les Verts, pour leur part, ont totalement respecté.

Pierre Cohen, bientôt inscrit au Guinness book des cumuls !

Avec cette volonté affichée par Pierre Cohen de s’emparer de la présidence de Tisséo, nous ne pouvons que souligner encore une désastreuse pratique du cumul des mandats et des fonctions. Cela lui a déjà valu d’être classé premier “cumulard” de France par “lemonde.fr” en octobre 2009. Rappelons d’ailleurs, que les militants du PS Haute-Garonne, eux-mêmes, ont massivement voté l1er octobre dernier contre le cumul des mandats !











Les élus Verts réagissent au coup de force de Pierre Cohen
envoyé par groupeverts. - L'info video en direct.

Le groupe Ouest des verts soutient les verts de Toulouse et Stéphane COPPEY

Pierre Cohen et le cumul des mandats
Mis à mal par un pompier pyromane

Ce week-end, les négociations du Sommet de Copenhague se sont soldées par un échec lamentable, reflétant l’égoïsme des états-nations, incapables de dépasser leurs intérêts particuliers pour prendre de véritables décisions. Pourtant, face au défi climatique, nous ne pouvons en rester là. Il est donc de notre responsabilité d’utiliser les autres échelons de décision pour inverser la tendance : l’Europe, les régions, mais aussi les agglomérations.

Aujourd’hui, après avoir démissionné du Comité Syndical de Tisséo avec plusieurs représentants de la Communauté urbaine, M. Pierre Cohen s’apprête à provoquer de nouvelles élections au sein de cette institution : le but avoué est d'écarter Stéphane Coppey de sa Présidence. Drôle de procédé que de désigner un bouc-émissaire et de centraliser tout le pouvoir quand c’est l’absence même de dialogue qui a conduit à cette impasse dans la politique de transport. Le simplisme et l’autoritarisme de ces pratiques sont insupportables et dissimulent mal ce qui semblent être les véritables motivations de M. Cohen : éviter un plan de transport en commun trop ambitieux en en recentrant les efforts sur une partie du territoire.

Face à cette situation je tiens à apporter tout mon soutien à Stéphane Coppey ainsi qu’à l’ensemble des élus de Toulouse et de son agglomération.

Dans le contexte actuel, je ne peux qu’inviter M. Cohen à cesser de jouer au pompier pyromane et à retrouver la voie du dialogue. Je ne peux, en effet, que m'interroger sur le fait que ce conflit avec les Verts, survient, comme d'autres à Lyon et à Paris, au moment où les sondages les plus récents montrent que les électeurs estiment les Verts aussi capables que le PS de gérer les Régions et souhaitent leur donner sur l'ensemble du territoire une place plus importante voire prépondérante.

Catherine Grèze
Députée européenne



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre participation
Le groupe ouest Europe Ecologie les Verts de la Haute Garonne