Portes de Gascogne

Le Projet
  • ZAC : 55 hectares (sur les 300 hectares du plateau de la Ménude)
  • Le projet : 40 ha (2000 arbres plantées, plan d'eau de 1,5 ha)
  • 63 000 m² de commerce (ce qui est fera le 3ème centre commercial de la Haute Garonne après Portet et Blagnac
  • hypermarché de 12 000 m² à l’enseigne Géant,
  • un grand magasin de 7 150 m² à l’enseigne Le Printemps,
  • vingt huit moyennes surfaces spécialisées de 27 551 m², une galerie marchande de 140 boutiques pour une surface de vente de 16 550 m² et 6000m² de restauration puis la Maison des associations de Plaisance du Touch, Crèche pour les entreprises du plateau, théâtre extérieur…
  • environ 4000 places de parking soit 11 ha (110 000 m²
  • des espaces verts, bassin de rétention d’eau transformé en bassin ludique 17 ha (170 000m²
  • 250 M€ d'investissment

Un projet vital pour les villes dit Philippe Dauvel, maire de la Salvetat.
« C'est fondamental pour continuer l'équipement de nos communes qui absorbent une grosse partie des nouveaux arrivants de l'agglomération », dit Philippe Dauvel, maire de la Salvetat.

« La TP va tripler ou quadrupler, renchérit Yves Chambenoit, président de la communauté de la Save au Touch, dont fait partie Plaisance. L'État se désengage de plus en plus, il nous faut donc des moyens, surtout pour nos petites communes ». Fonsorbes qui ne fait pas partie de cette collectivité touchera un pourcentage de la TP. (voir article complet dépêche du 23 octobre 2008)

Les opposants ne désarment pas
Progreso Marin, responsable du collectif « Non aux portes de Gascogne ».

« On s'attendait à cette réponse. C'est très gênant pour la démocratie. La CNEC ressemble à une chambre d'enregistrement. Il fallait un accord avant la fin de l'année car les règles d'implantation des grandes surfaces vont changer. La décision a été prise en vitesse au mépris des élus et des citoyens. Les maires de La Salvetat et de Plaisance ont beau s'entêter, le projet ne se fera pas, trop de gens sont contre. On va continuer la lutte, les manifestations. On attaquera le permis de construire. Les commerçants toulousains vont se pourvoir en Conseil d'État. La raison finira par l'emporter ! ». (voir article complet dépêche du 23 octobre 2008)

Pourquoi ce collectif ?

Le Collectif citoyen « Non aux Portes de Gascogne » est né d’une révolte devant le gigantisme de ce Méga centre commercial projeté à Plaisance-du-Touch (Ouest toulousain) et l’inactivité des Pouvoirs publics.

Ce projet inutile, (nous sommes surdotés en hypers dans la région toulousaine), est nuisible tant sur le plan environnemental que sur celui de l'emploi. Il amènerait la destruction d’un cadre de vie naturel, voir les chevaux de la photo. Au moment où il faut lutter contre le réchauffement planétaire, 20.000 voitures supplémentaires par jour sur des routes déjà saturées, est une folie.

Plus grave encore, dans la crise actuelle avec le chômage qui augmente, les études réalisées montrent que pour un emploi dit créé dans ces méga centres ce sont 3 emplois qui sont détruits dans les 5 années suivantes.

Et plus que jamais aujourd'hui, le changement des habitudes font que l'hyper-consommation n'apparaît plus comme un modèle viable.

Position des verts et d'Europe Ecologie
A l’attention du
Président du collectif « Non aux portes de Gascogne » - Plaisance du Touch,

Monsieur Progreso Marin

Quelle est la position d’Europe Ecologie Midi-Pyrénées sur le projet des Portes de Gascogne, et plus généralement sur les implantations de complexes commerciaux ?
Notre réponse est sans ambigüité : ces projets sont à l’opposé de nos valeurs, de nos fondamentaux. ....

Les eldorados de l’hyperconsommation, que sont les complexes commerciaux géants, sont condamnés. Pour des raisons sociologiques, environnementales et économiques. Le lent mais constant mouvement de désaffection par les ménages de la grande distribution, conséquence d’un report de l’achat futile vers l’achat utile, nous rassure sur la pertinence de nos analyses, pourtant pas toutes jeunes.
Le modèle des grands mall américains qui captent le chaland pour la journée par des activités mêlant grande consommation, loisirs, consommation de culture et de services relève d’une vision passéiste de l'économie. En Europe, la grande distribution elle même amorce sa conversion, en privilégiant la création de commerces de taille moyenne à proximité ou au cœur des centres de ville. ..

Les eldorados de l’hyperconsommation, que sont les complexes commerciaux géants, sont condamnés. Pour des raisons sociologiques, environnementales et économiques. Le lent mais constant mouvement de désaffection par les ménages de la grande distribution, conséquence d’un report de l’achat futile vers l’achat utile, nous rassure sur la pertinence de nos analyses, pourtant pas toutes jeunes.

Le modèle des grands mall américains qui captent le chaland pour la journée par des activités mêlant grande consommation, loisirs, consommation de culture et de services relève d’une vision passéiste de l'économie. En Europe, la grande distribution elle même amorce sa conversion, en privilégiant la création de commerces de taille moyenne à proximité ou au cœur des centres de ville. .... (lire le texte complet)
Pour Europe Ecologie Midi-Pyrénées
Gérard Onesta, Isabelle Meiffren, Patrick Jimena, Candidats à l’élection régionale



Projet alternatif du collectif

Prochain événement

Samedi 6 mars 2010 - Chaîne Humaine pour le retrait du projet

Une grande manifestation est prévue à la veille des élections régionales. Réservez votre date et joignez le mouvement pour demander le retrait du projet.

 

 en présence de Gérard ONESTA

Donnez votre avis ci-dessous sur le projet !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre participation
Le groupe ouest Europe Ecologie les Verts de la Haute Garonne