Transport : Pour se déplacer moins, mieux, différemment



L'ère de l'après pétrole a commencé, il faut donc redécouvrir un autre rapport au temps et à la vitesse. En termes de transport, la région doit réfléchir à l'utilité réelle de certains flux en faisant le tri entre le nécessaire et le gâchis. Pour cela, il faut rationaliser les circuits entre production et consommation, favoriser clairement le rail par rapport au bitume, développer les transports en commun, encourager le covoiturage et l'intermodalité. Les budgets ne doivent plus être engloutis dans des infrastructures qui ne permettent pas de réduire la nuisance. On doit également favoriser la pratique du vélo, valoriser les voies d'eau et redéfinir l'urbanisme pour limiter les pertes de temps, les pollutions et la destruction du climat.


L'état des lieux

Avec 577 millions d’euros en 2009, les transports représentent le premier budget de laRégion. En Midi-Pyrénées, ils sont responsables de 36% des consommations d’énergie et de 41% des émissions de CO2 (eux en redoutable croissance de 2,6% par an). Les populations sont de plus en plus confrontées aux pollutions atmosphériques et sonores et à leur terrible impact sur la santé. .... (lire la fiche complète)


Nos propositions
  • Réorienter la politique de transports, marqueur d'une nouvelle donne économique, en internalisant les coûts environnementaux et sociaux. Sensibiliser aux alternatives à la voiture, enjeu essentiel pour l'emploi, la santé et le climat. Refondre tout l'urbanisme en ce sens..
  • Mettre les usagers et leurs associations au coeur du dispositif en créant un "Médiateur de la mobilité" chargé d'informer, d'écouter et de coordonner les réformes.
  • Fédérer les territoires autour d’un projet de transports en commun (syndicat mixte Loi SRU) intégrant un service de covoiturage régional. Mettre en place un schéma des vélo-routes favorisant le tourisme doux.
  • Créer un véritable Réseau Express Régional (RER) avec fréquences de trains renforcées en grande périphérie de Toulouse, Albi, Tarbes, Castres et Rodez. Optimiser à bon coût le matériel roulant par des acquisitions sur le marché du reconditionné de qualité.
  • Créer un "Pass Vert" pour assurer des correspondances gratuites avec métro, trams et bus à la sortie du train, ainsi que le transport à la demande dans les gares de taille moyenne.
  • Faciliter l’accessibilité des gares (aménagement handicapés, sécurisation quais, stationnement vélos) et en faire de vrais pôles d’échanges (commerces et services de proximité).
  • Maintenir les lignes TER en zones rurales (avec fréquence des arrêts en gare). Étudier la remise en service des lignes non radiales (Auch-Agen, Cahors-Capdenac…). Se donner les moyens d'être opérateur public en termes de fret ferroviaire pour les entreprises reliées au rail (politique du "wagon isolé").
  • Aider à la généralisation des Plans de Déplacements d'Entreprises (transport en commun, covoiturage, vélo, navettes vers gares…). Faire la même chose pour les scolaires (offrir une "Prime vélo" aux lycéens).
  • Concilier le TGV avec le développement des TER, la protection des territoires traversés et une vraie connexion à l'Europe du Sud. Privilégier, en concertation, l'amélioration des lignes actuelles pour les tracés LGV en zones sensibles. Maintenir des trains rapides Toulouse-Paris desservant les gares du Lot.
  • Sécuriser les itinéraires routiers (stop aux camions en ville) mais ne pas soutenir les coûteux projets autoroutiers (Castres-Toulouse) déconnectés des réalités de l'ère du "post-pétrole" et des logiques de circuits courts et de relocalisation de l'emploi.
  • Refuser tout projet de Traversée Centrale des Pyrénées n'intégrant pas au préalable la suppression des transports inutiles, la potentialisation de l'existant (couloirs ferrés, cabotage maritime) et son inscription dans une vraie logique de ferroutage (refus du transit ferré ponctuel des camions).
  • Mettre en place un schéma de valorisation des canaux et rivières navigables sur la base des propositions des professionnels du secteur fluvial.
  • Lutter contre toute nuisance sonore ("couvre-feu" pour les vols de nuit). Refuser la création de tout nouvel aéroport. Développer la visioconférence en alternative aux déplacements professionnels. (lire la fiche complète)


Fiches Horaires des TER
Dysfonctionnements



Déposer vos remarques, commentaires, .. ci-dessous

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre participation
Le groupe ouest Europe Ecologie les Verts de la Haute Garonne