Députés, que cachez-vous ?


Suite au scandale en 2009 des notes de frais abusives des parlementaires britanniques, certains députés français ont souhaité encadrer l'utilisation de l'"indemnité représentative de frais de mandat" - 6.412 euros par mois actuellement versés au forfait, sans aucun contrôle. Cette indemnité représente près de 4,5 SMIC!



Pourtant une forte majorité de députés a rejeté, le 11 juillet dernier, la proposition du député centriste Charles de Courson de fiscaliser la part de l'indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) non utilisée à des fins professionnelles. 

Le Président de l'Assemblée et les groupes politiques se sont engagés pour la transparence. Demandons-leur des réformes, dès lundi, lors de la rentrée parlementaire! 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci de votre participation
Le groupe ouest Europe Ecologie les Verts de la Haute Garonne